Feuilles de Moringa biologique

Feuilles de Moringa biologique

SKU : P3
4,75€Prix

Origine: Inde

Agriculture biologique

 

Le moringa ou moringa oleifera est une plante, ou plutôt un petit arbre originaire de la Sri Lanka et du nord de l’Inde. On le retrouve également en Afghanistan et au Pakistan, mais aussi au Sénégal, au Cameroun ou encore en Thaïlande ou au Cuba. Il pousse aussi dans les régions tropicales comme les îles Maurice, Madagascar ou La Réunion.

Riche en nutriments, le moringa est particulièrement utilisé en cuisine et en médecine traditionnelle. Ce sont surtout dans l’écorce, la sève, les racines, les feuilles, les graines et les fleurs de la plante que se trouvent les éléments bénéfiques pour la santé.

Les bienfaits du moringa reposent essentiellement sur sa richesse nutritionnelle exceptionnelle. La plante regorge en effet de protéines, de fibres, mais aussi de minéraux et de vitamines. Une fois séchées et réduites en poudre, les feuilles du moringa apportent 30 % de protéines et 15 % de fibres.

On y trouve également une quantité importante de vitamines A, B (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9), C et E. Le moringa apporte 7 fois plus de vitamine C que les oranges. Il contient également 30 fois plus de vitamine B2 que les amandes et 4 fois plus de vitamine A que les carottes ! Côté minéraux, la plante est particulièrement riche en fer, en calcium, en potassium, en magnésium, mais aussi en manganèse et en sélénium. Sinon, on retrouve de bons acides gras dans ses graines, ainsi que les 8 acides aminés essentiels.

Cette grande richesse en nutriments confère plusieurs propriétés santé au moringa. Ses feuilles sont particulièrement idéales pour combler les carences et lutter contre la fatigue. Les acides gras contenus dans les graines favorisent la production du bon taux de cholestérol dans le sang. Cette particularité rend le moringa extrêmement bénéfique pour lutter contre le diabète et l’obésité.

Les autres parties de la plante ne sont pas en reste avec la sève qui possède des propriétés antiseptiques, ou encore l’écorce qui aide à combattre les calculs rénaux. Et sans oublier les racines dont la richesse en polyphénols en fait un excellent remède contre le paludisme, l’asthme ou encore les douleurs articulaires.

Quantité
Choix de base
  • DESCRIPTION

    Moringa est un genre de plantes de la famille des Moringaceae. C'est le seul genre de cette famille.
    Il comprend 13 espèces d'arbres poussant sous climat tropical ou subtropical. Le nom générique Moringa vient du mot Tamil (Morungai.

    L'espèce la plus populaire est Moringa oleifera, un arbre à usages multiples originaire d'Inde, cultivée sous les tropiques où il est souvent simplement appelé « Moringa ». L'espèce africaine Moringa stenopetala est aussi largement cultivée, quoique moins que Moringa oleifera.
    Les feuilles de moringa contiendraient deux fois plus de protéines que le yaourt, 3 fois plus de potassium que la banane, 4 fois plus de calcium que le lait, 7 fois plus de vitamine C que les oranges et 4 fois plus de vitamine A que les carottes, et contiendraient les 8 acides aminés essentiels.

    Toutefois l'Organisation mondiale de la santé a refusé de reconnaître les feuilles de cette plante comme un complément nutritionnel légal par principe de précaution (manque d'analyses)
    Dans la cuisine traditionnelle du Sahel, les feuilles séchées et broyées de certaines espèces sont utilisées en sauce pour relever les mets.

    Les fruits (gousses) sont traditionnellement consommés en Inde et même exportés. En Inde, on achète facilement de la poudre de moringa, vendue bon marché comme une épice: on peut par exemple l'ajouter à un curry en fin de cuisson (réchauffer mais éviter de la cuire pour ne pas compromettre ses qualités nutritionnelles).

    Rapportées à la Réunion, par les engagés indiens au xixe siècle, les brèdes (feuilles) mourongue sont cuisinées en bouillon et les bâtons (gousses tendres) mourongue sont débités et accommodés avec de la morue dans les caris.
    Au Cambodge, les jeunes feuilles et les fruits sont utilisés dans différentes soupes

    En médecine traditionnelle, toutes les parties de la plante mais surtout les feuilles ont de très nombreuses applications, en raison de leur richesse nutritive. Elles sont sources de protéines végétales, de vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, A, C, E, de minéraux (potassium, calcium, magnésium, fer, manganèse, sélénium), d'acides aminés dont les acides aminés essentiels (isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, thréonine, tryptophane, valine). Leurs propriétés : antidiabétique, vermifuge, soins cutanés, renforcement des défenses immunitaires, des capacités cognitives, digestion et transit...