Japon Kama-Iri Cha Tosa bio

Japon Kama-Iri Cha Tosa bio

50,00€Prix

Présentation:

Culture biologique

Type de thé: Kamara-Iri cha

Cultivar: Zaira-Shu

Harvest: 27 Avril 2019 cueillette à la main.

Origine: Oguro-Yama Municipalité Inochô - Préfecture Kôchi

"Chôshunka" est issu de théier taillés et des engrais bio sont utilisés. De plus, il est fabriqué avec un léger flétrissement.
Dégustation: Thé très floral, doux avec des notes de rose. Mais en arrière-plan on ressent aussi quelque chose de boisé, évoquant lichens et haricots sucrés. En bouche c’est un thé qui apparaît d’abord léger et aérien, végétal, mais très aromatique avec ses arômes de fleurs (blanches).

La longueur en bouche est longue, persistante, florale délicieuses. Les nombreuses infusions possibles montrent que ce thé de montagne a aussi beaucoup de force, alors qu’aux arômes floraux s‘ajoutent des notes légèrement fruitées, évoquant tantôt le raisin, tantôt les agrumes. Ce thé de montagne semi-sauvage yamacha de Tosa est très particulier et très féminin.

Un thé à la fois rare et précieux.

Quantité
  • Informations

    Informations: On appelle au Japon « yamacha » les théiers anciens poussant en montagne de manière semi-naturelle, que l'on trouve essentiellement à Kyûshû de Shikoku. Dans les montagnes de Tosa (département de Kôchi) à Shikoku, se trouve une « plantation » exceptionnelle de yamacha. Des théiers poussent sur une pente très rocheuse au milieu d'une forêt. On ne connaît pas leur origine, ni leur âge, mais ces théiers ont très probablement poussé à partir de graines tombées de-ci de-là à partir de quelques théiers planté par l'homme. On sait que l'endroit n'avait fait l'objet d'aucun entretien depuis au moins 60 soixante ans lorsque les Kunitomo ont décidé de mettre en valeur au début des années 2000 ces théiers extrêmement rare au Japon. L'exploitation de manière sérieuse de ce type de théiers yamacha au Japon est encore plus rare.