Pu Erh Bing Shu morceaux

Pu Erh Bing Shu morceaux

15,00€Prix

Origine Chine. Yunnan 

Pour s'immerger dans le monde des thés Pu Erh en douceur.

Morceaux de Bing Cha, post fermenté et mâturé.

 

On connaît bien ses notes si caractéristiques lorsqu'il est âgé, de terre, de sous bois,de forêt humide et de champignons.

Et à contrario, des notes fraîches, vertes, agressives, acides, fruitées, agrumes, etc.. lorsqu'il est jeune,

Le thé Pu Er se bonifie avec le temps et tout comme le vin, plus il est vieux plus il est cher. Comme de nombreux thés chinois, il est cependant consommé de deux façons, Cru ( Sheng cha) ou Cuit (Shu cha), proposant ainsi des caractéristiques gustatives et médicinales différentes.

Le Pu Erh est généralement servi selon la méthode du gong fu cha,

Pour bien l'apprécier il faut le consommer selon la méthode du gong fu cha, dans un service en terre de Yixing ou de Taïwan. Une terre particulièrement adaptée aux infusions successives de la préparation au Gong Fu Cha.

Le Pu'erh est réputé pour ses propriétés médicinales.

Excellent pour la circulation et le cœur, il aide à maigrir en régulant le taux de glycémie et faisant baisser le cholestérol. Il favorise la digestion, protège l'estomac et facilite le sommeil. Entre autres propriétés car c’est un thé qui avant d’être bu comme aujourd’hui en dégustation, faisait déjà parti de la pharmacopée chinoise depuis 3000 ans.

Très désaltérant, et très agréable aussi bien chaud que froid ou glacé.

Sheng Cha : Les feuilles de thé « primeur » fraîchement cueillies ne subiront aucune transformation et seront dégustées ainsi ou mise à vieillir naturellement, conservant ainsi, les saveurs complètes et toutes leurs qualités médicinales.

Shu Cha :Les districts de Xishungbanna et Simao cultivent principalement des théiers issus de bouturage.) Les premières étapes sont les mêmes : cueillette des feuilles, premier tri, chauffage à sec pour stopper l'oxydation et pour éliminer 90% d'humidité, second tri pour classer les feuilles en une dizaine de catégories. Les feuilles séchées pendant une durée variable sont passées à la vapeur pour permettre de les presser en galettes, briques, palets, nids... Ils sont stockés en milieu naturel sec pour que la post-fermentation (due à l'action des bactéries) se fasse pendant une période allant jusqu'à plusieurs décennies. Selon la durée de l'oxydation, les plus jeunes sont plus astringents alors que l'on trouve des Pu Erh plus âgés très doux. Mûr, cuit, ou vieilli par un processus d' accélération, (Shucha)

 

Transformation accélérée : Les thés PuErh se sont répandus à partir des années 70, (tant en Chine qu' en Occident) pour répondre aux demandes croissantes des Pu Erh "vieillis". La transformation due à la post-fermentation est accélérée artificiellement. Après les premières étapes, les feuilles sont étalées en couche et arrosées puis couvertes. Cette opération se fait en général au soleil. La couche de feuilles est retournée doucement pour que les feuilles s'oxydent progressivement. Une fois le résultat désiré obtenu, les feuilles sont séchées et ensachées (feuilles en vrac) ou étuvées et pressées en briques, en galette, en nid, etc...

Famille des plus anciens théiers vivants au monde. Le Pu Erh est un Thé post fermentaire à oxydation non enzymatique. Produit dans la préfecture du Xishuangbanna, sud de la Province du Yunnan, Chine. son nom fait référence à la ville de Pu Erh située sur l'ancienne route du thé et des chevaux reliant le Yunnan au Tibet. Le Pu Erh servait de monnaie d'échange avec les caravaniers du Tibet et de la Mongolie et à payer les taxes à la famille impériale Mandchoue.

Le Pu Erh est cultivé sur les 6 montagnes entourant la ville de Simao (anciennement Pu Erh), dans le sud de la province. On le trouve dans 3 régions : Xishungbanna, Simao et Lincang. A Lincang, on cultive principalement les théiers souches Qiao Mu (pouvant atteindre plus de 2000 ans) qui poussent à l’état sauvage. Le thé était compressé pour faciliter le transport par les caravanes.

Quantité
  • Avis Clients

    Note *****

    8/02/2018

    Patrick  Roval

    Excellente idée de proposer des galettes en morceaux. Car quand on ne connait pas  ces thés, ou  que l'on a ni envie d'investir ou de spéculer sur eux, mais juste envie de les découvrir et les déguster, c'est juste parfait, comme les Tuo ou les petites galettes. Sans parler de la découpe qui peut être périlleuse lorsque l'on est novice..!! Merci!